VAISON VILLE VERTE

LES « 101 PROPOSITIONS »

DES VAISONNAIS

ATELIER PARTICIPATIF PUBLIC DU 21 NOVEMBRE 2019

Vous avez été nombreux à participer à l'atelier que je proposais le 21 novembre dernier sur le thème "Vaison-la-Romaine", ville VERTE

Voici comme promis le compte-rendu de vos propositions qui serviront à construire le programme "Décidons Vaison Ensemble" :

Mobilité et déplacements

 

12.   Étudier un projet de « cyclopousses », par exemple pour le transport des séniors par des juniors.

13. Débarrasser la voirie des obstacles dangereux ou gênants pour les personnes en fauteuil roulant, par exemple les branches d'arbres.

14. Faire des tests de circulation en fauteuil roulant, communiquer précisément les résultats et en tenir compte vraiment.

 

15. Circulation encombrée autour des établissements d'enseignement : mettre en place les bonnes solutions d'autres villes, notamment des lieux de relais avec navettes minibus électriques ou véhicules hippotractés, ou avec des « vélibs».

 

16. Renforcer la sécurité aux abords de la cité scolaire. Accès à la crèche et au LAEP : prévoir une navette avec horaires adaptés

 

17. Sécuriser les cheminements piétons, surtout le lien avec le centre-ville

 

18. Développer le covoiturage :

Prévoir la gestion d'une plateforme par la municipalité, avec application informatique simple, affichages, lieu de regroupement proche centre-ville, etc.

     19. Spécifier une application « petits trajets » pour les liens avec les villes voisines

     20. Spécifier une application pour les liens avec les grandes gares

     21. Gratuité de la plateforme municipale

     22. S'inspirer des pratiques actuelles dans la région (Vaucluse et Drôme)

23. Conforter la navette municipale existante :

     24. Mettre en service un véhicule plus accessible et confortable que la navette existante

     25. Améliorer le plan et la fréquence des rotations (concertation dans les quartiers)

passer au véhicule électrique pour cette navette 

   

26. Passer à l'électrique pour les autres véhicules municipaux

     

27. Faciliter en général l'usage des véhicules électriques, installer de bornes de recharge (voitures, deux roues)

 

28. Encombrements aux entrées/sorties de ville : réaménager notamment le carrefour Stahly (Super U), en prévision de l'augmentation de la circulation vers la zone commerciale Vaison/ St Romain (extension importante prévue) 

 

29. Agir sur la vitesse des véhicules à moteur :

     30. Des rues sont à équiper de dispositifs de sécurité (ralentisseurs, etc.)

     31. Améliorer les contrôles

harmoniser les limitations en ville

     32. Renforcer les contrôles pour les véhicules mal garés.

1. Étudier un projet global de circulation, sur la base d'un principe : privilégier les espaces piétons/vélos en hyper-centre-ville, avec des aménagements pour favoriser le lien social.

2. Étudier ce projet global en partant des besoins réels de la population.

3. Étudier un plan général des parkings autour du centre-ville.

4. Prévoir des cheminements piétons entre l'hyper-centre et les parkings, notamment 11 Novembre et Burrhus;

5. Renforcer les priorités piétons par la signalétique.

6. Favoriser la création d'un collectif « Vélorution ».

7. Installer des parcs à vélos en nombre suffisant.

8. Créer des parcours vélos / piétons sécurisés.

Exemple de parcours vélos/piétons à créer si possible « en site propre » : de l'école Ferry à l'Espace Nature Théos (bord Ouvèze).

 

9. Séparer les cheminements piétons des cheminements vélos là où c'est nécessaire.

 

10. Remettre en état les bords de chaussée actuellement en mauvais état pour la circulation en deux-roues.

11. Pour plus de sécurité, bien réglementer la circulation des deux roues, spécialement les gyropodes.

Alimentation

33. Circuits courts, si possible bio:

     34. Faciliter l'installation de jeunes agriculteurs, par exemple en mettant à disposition des terrains communaux,

     35. Passer des contrats avec des groupes de producteurs locaux pour la fourniture des cantines (entre autres)

     36. Développer des « jardins partagés » ou « jardins familiaux » 

     37. Soutenir les « jardinières solidaires » : cf. mouvement citoyen « Incroyables comestibles »)

     38. Aider les AMAP et autres commerces de circuit court / bio existants, encourager d'autres initiatives de ce genre

 

39. Lutte contre le gaspillage  

     40. Denrées invendues des grands magasins, ou marchés, ou autres : créer une « plateforme » communale pour la redistribution

 

     

     41. Favoriser les mouvements citoyens du genre « Famille à alimentation positive »

 

     42. Favoriser l'installation d'une nouvelle « boutique alimentaire et sociale », avec activités pédagogiques et créatives, notamment pour les légumes

 

     43. Installer des composteurs collectifs (par quartiers, par établissements)

 

     44. Aménagement du territoire communal : revoir les projets pour défendre notre patrimoine agricole et naturel (réexamen des « zonages » du Plan Local d'Urbanisme)

 

     45. Étudier le problème des besoins en eau dans les années à venir, et proposer dès maintenant des solutions

 

     46. Renforcer les actions de sensibilisation des jeunes sur le « bien manger » et les autres aspects de l'alimentation durable.. 

33. Favoriser les circuits courts, si possible bio:

     34. Faciliter l'installation de jeunes agriculteurs, par exemple en mettant à disposition des terrains communaux,

     35. Passer des contrats avec des groupes de producteurs locaux pour la fourniture des cantines (entre autres)

     36. Développer des « jardins partagés » ou « jardins familiaux » 

     37. Soutenir les « jardinières solidaires » : cf. mouvement citoyen « Incroyables comestibles »)

     38. Aider les AMAP et autres commerces de circuit court / bio existants, encourager d'autres initiatives de ce genre

 

39. Lutter contre le gaspillage  

     40. Denrées invendues des grands magasins, ou marchés, ou autres : créer une « plateforme » communale pour la redistribution

 

     

     41. Favoriser les mouvements citoyens du genre « Famille à alimentation positive »

 

     42. Favoriser l'installation d'une nouvelle « boutique alimentaire et sociale », avec activités pédagogiques et créatives, notamment pour les légumes

 

     43. Installer des composteurs collectifs (par quartiers, par établissements)

 

     44. Aménagement du territoire communal : revoir les projets pour défendre notre patrimoine agricole et naturel (réexamen des « zonages » du Plan Local d'Urbanisme)

 

     45. Étudier le problème des besoins en eau dans les années à venir, et proposer dès maintenant des solutions

 

     46. Renforcer les actions de sensibilisation des jeunes sur le « bien manger » et les autres aspects de l'alimentation durable.. 

Urbanisme et logement

33. Circuits courts, si possible bio:

     34. Faciliter l'installation de jeunes agriculteurs, par exemple en mettant à disposition des terrains communaux,

     35. Passer des contrats avec des groupes de producteurs locaux pour la fourniture des cantines (entre autres)

     36. Développer des « jardins partagés » ou « jardins familiaux » 

     37. Soutenir les « jardinières solidaires » : cf. mouvement citoyen « Incroyables comestibles »)

     38. Aider les AMAP et autres commerces de circuit court / bio existants, encourager d'autres initiatives de ce genre

 

39. Lutte contre le gaspillage  

     40. Denrées invendues des grands magasins, ou marchés, ou autres : créer une « plateforme » communale pour la redistribution

 

     

     41. Favoriser les mouvements citoyens du genre « Famille à alimentation positive »

 

     42. Favoriser l'installation d'une nouvelle « boutique alimentaire et sociale », avec activités pédagogiques et créatives, notamment pour les légumes

 

     43. Installer des composteurs collectifs (par quartiers, par établissements)

 

     44. Aménagement du territoire communal : revoir les projets pour défendre notre patrimoine agricole et naturel (réexamen des « zonages » du Plan Local d'Urbanisme)

 

     45. Étudier le problème des besoins en eau dans les années à venir, et proposer dès maintenant des solutions

 

     46. Renforcer les actions de sensibilisation des jeunes sur le « bien manger » et les autres aspects de l'alimentation durable.. 

47. Revoir les projets pour défendre notre patrimoine agricole et naturel (réexamen des « zonages » du Plan Local d'Urbanisme)

 

48. Revoir à la baisse les orientations de forte augmentation de la population communale

 

49. Décider des moratoires pour les zones en cours d'urbanisation, dans l'attente des discussions intercommunales sur le grand Plan de Cohérence (SCoT)

 

50. Arrêter les lotissements impactant nos paysages

 

51. Ne pas surélever les immeubles en centre-ville

 

52. Arrêter l'extension des grandes surfaces commerciales, mieux défendre le commerce de proximité

 

53. Inciter les zones commerciales à respecter les principes de développement durable

 

54. Avant de lancer des opérations de densification immobilière, étudier les impacts sur la circulation et donc la voirie 

 

55. Prévoir des réunions publiques pour débats, notamment pour mieux connaître les avis des différents conseillers municipaux

 

56. Promouvoir la végétalisation avec des espèces locales 

 

57. En particulier, planter des espèces mellifères , et protéger les abeilles

 

58. En ville, favoriser l'installation d'une diversité de commerçants, plutôt que des agences immobilières ou autres établissements ne facilitant pas le lien social

59. Développer le photovoltaïque

     60. sur les toits de bâtiments communaux (exemplarité)

     61. sur d'autres bâtiments, en ville (voir les services d'urbanisme) 

     62. en campagne : sur les bâtiments agricoles, voire dans les champs

     63. favoriser l'installation de « centrales citoyennes » ou « collectif de fermes solaires » (exemples en Vaucluse et Drôme)

 

64. Améliorer l'isolation des bâtiments

     65. Bâtiments communaux (exemplarité)

     66. Grandes entreprises et supermarchés

     67. Autres bâtiments : mieux informer les gens (service municipal d'information)

 

68. Permis de construire : mettre des obligations de qualité (écolabels)

69. Faire des logements sociaux en qualité environnement

 

70. Créer un service ou agence spécifique pour les logements sociaux

 

71. Favoriser les opérations d'« habitat participatif » (collectif d'habitants construisant pour partager un mode de vie écologique et communautaire)

 

72. Contraindre les bailleurs à améliorer la qualité des logements, dont beaucoup sont peu salubres à Vaison

 

73. Mieux rénover le centre-ville, mieux traiter le problème des logements vacants

 

74. Faire respecter les obligations de crépir

 

75. Revoir l'éclairage public (projets en cours) et prévoir certaines extinctions la nuit

 

76. Besoins en eau : installer, ou faciliter l'installation, de citernes

Prévention et gestion des déchets

77. Lancer périodiquement des opérations « zéro déchet », avec pédagogie et ateliers de fabrication de produits

78. Multiplier les actions pédagogiques auprès des jeunes,

 

79. Faire des campagnes d'informations humoristiques 

 

80. Collecter les « idées vertes »

 

81. Aider plus la Ressourcerie de Vaison , inciter les Vaisonnais à y participer

 

82. Faciliter la récupération d'objets, notamment dans la déchèterie 

 

83. Ouvrir plus la déchèterie

 

84. Faire des recyclages en circiut court 

 

85. Œuvrer à la réduction des emballages, surtout plastique

 

86. Organiser des campagnes d'information sur la lutte contre le plastique :

     87. sur le tri

     88. sur les modes de consommation, par exemple

préférer l'usage de l'eau du robinet

 

89. Établir des liens avec des communes qui sont dans le « zéro déchet », exemple en Alsace

 

90. Revoir l'installation des groupes de bacs poubelles qui défigurent certains lieux en ville et attirent les incivilités

91. Renforcer les sanctions contre les incivilités, notamment pour le ramassage des déjections animales

 

92. Améliorer l'esthétique des poubelles

  

93. Installer plus de bacs l'été, faire plus de passages , notamment chez les hébergeurs

 

94. Améliorer les circuits de ramassage en concertation directe avec les services qui s'en occupent (commune et intercommunalité)

 

95. Améliorer la signalétique des groupes de bacs et sur les bacs (ex. textes bilingues)

 

96. Dans certains cas mettre des poubelles moins grandes

 

97. Installer des composteurs collectifs (par quartiers, par établissements)

 

98. Organiser une filière « utilisation de la biomasse »

 

99. Organiser une filière « déchets verts » 

 

100. Créer un service de broyage de végétation à domicile pour utilisations collectives des produits (paillage, etc.)

 

101. Mieux communiquer sur les compétences respectives de la commune et de la communauté de communes.